Bienvenue sur le Blog de Pinou !Derniers articles :
L'hygiène de son habitat.
L'alimentation du lapin.

Toi aussi crée ton blog lapin! | Blog de chats | Blog de lapins | Blog de chiens | Photos de chats | Photos de lapins | Photos de chiens

 Infos du Blog
Pseudo : Pinou Une question? Contactez-moi!

Description du blog lapin :


Création : Jeudi 30 Avri 2009
Dernier article : 30 Avri 2009
2 articles
0 commentaires
4150 visiteurs  
Note de ce blog : 6.50/10*
*Note moyenne pour 2 votants!


<< Septembre 2018 >>
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30


 Autour de mon Blog

Note ce blog !




 

L'hygiène de son habitat.


Hygiène de l’habitat :

Il est bien que votre rongeur bénéficie d'une cage la plus grande possible, dans laquelle il pourra s’ébattre. Pour certains rongeurs comme les chinchillas, les rats ou les gerbilles, une cage haute avec des étages est préférable.

Vous pouvez mettre éventuellement des branches pour que votre rongeur grimpe et également un petit abri pour qu'il se cache s’il le désire.

Cliquez ici pour accéder à nos accessoires de cage.



La litière doit être nettoyée très régulièrement (elle doit toujours être propre). Les copeaux de bois sont un bon substrat, mais le foin ou la sciure sont également convenables. Il existe aussi la litière à base de chanvre qui est particulièrement adaptée aux animaux fragiles au niveau respiratoire.



La cage doit être idéalement placée dans un endroit à 18-20°C à l'abri des courants d'air et pas directement en plein soleil. Il faut absolument éviter les courants d'airs car les affections respiratoires sont fréquentes chez ces animaux et parfois graves.



Hygiène de votre rongeur :

Les bains :

En ce qui concerne les bains à l’eau tiède, seuls quelques rongeurs peuvent baignés : les cobayes, les rats

Ils peuvent être lavés une à deux fois par an à l'eau tiède avec un shampooing spécifique pour rongeur ou à défaut un shampooing pour bébés au pH neutre.

Il existe quelques shampoings adaptés : cliquez ici.

Il faut ensuite les sécher rapidement avec une serviette éponge (éviter le sèche-cheveux).

En ce qui concerne les lapins, les chinchillas, les hamsters, les gerbilles, les souris, les Octodons, il est préférable d’éviter de les laver à l'eau. Ils sont en effet très sensibles aux coups de froid et un bain peut avoir des conséquences graves sur leur santé.



Les bains de sable :

Il faut savoir que les rongeurs aiment se rouler dans du sable très fin contenant de l'argile pulvérisée. Cette pratique leur permet de dégraisser et de lustrer leur fourrure.

Vous pouvez fabriquer un bac à sable pour votre rongeur avec un petit bac à litière pour chat ou bien avec un aquarium « boule ».

Les bains de sable sont indispensables pour éviter l'excès de sébum au niveau de la peau. Vous trouverez du sable en magasin spécialisé ou à défaut, vous utiliserez un mélange équitable de talc et de sable fin.

Cliquez ici pour accéder à notre sélection de terres à bain.



Le brossage :

De nombreux rongeurs apprécient un brossage régulier à l'aide d'un peigne à dents serrées ou d'une brosse douce.

Vous retirerez ainsi la plupart des poils morts et votre rongeur en avalera beaucoup moins.



Les griffes et les dents :

Surveillez régulièrement les griffes et les dents de votre rongeur et demandez à votre vétérinaire de les couper si elles sont trop longues.

Si ses dents poussent trop vite, c'est probablement que votre rongeur ne ronge pas assez. Donnez-lui alors des morceaux de bois frais à ronger ou des friandises à ronger : cliquez ici pour les découvrir



Les parasites :

Votre petit rongeur peut attraper des puces ou des poux.

Pour les éliminer, il existe des produits antiparasitaires spécifiques utilisables chez les petits rongeurs.

Ces produits sont en vente chez votre vétérinaire. Votre vétérinaire vous proposera un produit adapté à l’espèce de votre rongeur et vous indiquera la dose à lui appliquer. Pas besoin de prendre rendez-vous, il vous distribuera ce produit sans consultation.
 Posté le Jeudi 30 Avril 2009 à 14h57 | Laisser un commentaire | Lien permanent

 

L'alimentation du lapin.


L'alimentation du Lapin

Le régime alimentaire
Le lapin et le lapin nain sont des herbivores stricts appartenant à l'ordre des lagomorphes. Ils sont proches des rongeurs. L'alimentation du lapin de compagnie doit donc être uniquement constituée de produits d'origine végétale.

Toutes les dents du lapin ont une croissance continue, c'est pourquoi il faut toujours mettre à sa disposition des aliments durs à ronger afin qu'il use correctement ses dents. Pour cela, vous pouvez lui proposer deux à trois fois par semaine des aliments durs comme du pain dur ou des barres de céréales à ronger telles que les Menus Kracker. Il sera aussi heureux de ronger des jeunes branches d'arbres comme du noisetier, de l'érable, du saule, de l'osier, du charme, du tilleul, du pommier.


La caecotrophie

Les lapins présentent une particularité digestive appelée la caecotrophie. Ce mécanisme est comparable à la rumination chez la vache: il permet au lapin de digérer deux fois ses aliments et d'assimiler ainsi davantage de nutriments. Ce phénomène de la caecotrophie est du à des bactéries particulières du tube digestif (caecum et gros intestin). Les caecotrophes sont des petites crottes humides alors que les crottes normales sont au contraire sèches et dures. Les caecotrophes sont riches en protéines, en acides gras et en vitamines. Ces « crottes », entourées de mucus, sont avalées dès leur sortie de l'anus par le lapin, elles lui apportent ainsi un complément alimentaire et vitaminique indispensable.

On ne doit donc jamais retrouver de caecotrophes dans la cage ou empêcher le lapin de les manger. Si le lapin ne peut pas manger ses caecotrophes, à cause d'un problème dentaire ou d'arthrose de la colonne vertébrale par exemple, il risque des carences nutritionnelles très graves.



Les besoins alimentaires du lapin
Les fibres alimentaires (très importantes) : Constituées de cellulose, ces fibres sont présentes dans le foin, et les végétaux séchés, ainsi que dans les légumes verts. La ration quotidienne d'un lapin doit comporter au moins 12 à 15% de fibres alimentaires. Une carence en fibres peut être responsable de troubles digestifs qui se manifestent par une diarrhée parfois grave. Il ne faut donc pas se contenter de nourrir votre Lapin avec un mélange de graines, qui ne sont pas suffisamment riches en fibres.
Les protéines d'origine végétale : Ces protéines sont indispensables et sont apportées par les grains de blé ou de maïs donnés de préférence concassés. Elles doivent représenter au maximum 20 % de la ration. Un excès en protéines peut entraîner une prolifération de bactéries dangereuses ( les Clostridies) responsables d'une entérotoxémie souvent mortelle.
Les vitamines (vitamine A, D, E) doivent être apportées par l'alimentation mais en quantité raisonnable. Les autres vitamines (vitamine B, K) sont contenues dans les caecotrophes et donc produites par le lapin lui-même.


Les minéraux : Ils sont généralement présents dans les aliments donnés au lapin. Les lapins ne régulent pas directement leur taux de calcium sanguin et celui-ci dépend de l'alimentation. Si le lapin consomme du calcium en excès, il est éliminé directement dans les urines et risque de précipiter sous forme de calculs dans la vessie. Ce sont de véritables cailloux qui peuvent empêcher le lapin d'uriner. Il faut donc éviter les apports excessifs de calcium chez les lapins et donc trop de luzerne et vérifier que le lapin a toujours à boire.


L'eau : Il est indispensable de leur apporter de l'eau en quantité suffisante (jusqu'à 400 ml par jour pour un lapin de grande taille). Cette eau doit être propre. Vous devez pour cela la changer régulièrement ou proposer à votre lapin un biberon fixé à la cage.


L'alimentation en pratique
L'alimentation traditionnelle à base de grains et de légumes est difficile à mettre en place de façon équilibrée. Ce régime à base de carottes, grains concassés (blé, orge, avoine…), foin et verdure fraîche (pissenlit, laitue, fenouil…) comporte à long terme des risques de carences importantes notamment en certains acides aminés ou en oligo-éléments.


Les aliments spécifiques que vous trouvez dans la boutique Wanimo.com sont parfaitement adaptés aux besoins nutritionnels du lapin. Ces aliments apportent une ration de base équilibrée en protéines et en énergie. Les croquettes ou granulés sont d'une utilisation très facile car il n'y a aucun mélange à faire, ce sont des "menus complets" et, ils évitent que le lapin ne trie les graines qu'il préfère (ce qui ne serait à nouveau pas très équilibré). Vous compléterez cette alimentation de base par du foin qui peut être agrémenté d'herbes aromatiques ou de fleurs séchées, disponibles sur La Boutique Wanimo.com.

Les légumes frais (salade, carottes, navets) et les fruits frais (pommes) ne sont pas indispensables et doivent être donnés en quantité modérée, comme des friandises. En effet, ces aliments provoquent souvent des troubles digestifs et donc des diarrhées qui peuvent être très graves. Découvrez notre sélection d'aliments pour lapins dans la Boutique Wanimo.com :
> les aliments : Mélange de graines, Croquettes, Menu Kräcker...
> les friandises : Happy Frutti, Bonbino's carotte, Greenies verdure...

Il est indispensable de rationner votre lapin, c'est à dire de maîtriser les quantités de nourriture que vous lui donnez.En effet, en captivité, le lapin fait peu d'exercice et ne sait pas réguler son appétit. Votre lapin domestique aura donc tendance à l'embonpoint et sachez aussi que la surconsommation alimentaire favorise les troubles digestifs. Vous devez de préférence diviser la ration quotidienne en deux ou trois petits repas donnés sur la journée. Le lapin est un animal qui a tendance à gaspiller si vous lui donnez trop d'aliment à la fois.


Les aliments autorisés
les grains comme le blé, l'avoine, le maïs, l'orge
le foin de graminées, de légumineuses, de luzerne , le foin aromatisé
la verdure séchée: Vita Plant (avoine, blé vert ou luzerne), Vita Garden (aubépine, mélisse, tilleul, ortie)
la verdure fraîche à faire pousser soi-même, sans risque de pollution ou d'intoxication: Green Fresh
les fruits et légumes frais avec modération (pommes, poires, carotte...)
les friandises pour lapin à distribuer de temps en temps


Les aliments interdits et ce qu'il ne faut pas faire !
Il est très dangereux pour votre lapin de changer brutalement et radicalement son alimentation sans faire de transition alimentaire.
L'introduction d'un nouvel aliment dans les repas de votre lapin doit se faire de façon progressive pour limiter les risques de troubles digestifs graves. En effet, les brusques changements alimentaires perturbent la flore intestinale et favorisent le développement de bactéries dangereuses comme les clostridies responsables d'entérotoxémies souvent mortelles pour les lapins.


Les lapins nains de moins de trois mois ne doivent pas consommer de verdure.


Attention certaines plantes sont toxiques pour le lapin: colchique, coquelicot, bouton d'or, digitale. Si vous ne connaissez pas la botanique, nous vous conseillons les sachets de verdure séchée Vita Plant ou Vita Garden.


Les friandises ne doivent pas être données en grande quantité, il faut choisir des friandises "saines", c'est-à-dire à base de produits adaptés aux besoins du lapin. Vous en trouverez dans la Boutique Wanimo.com.


Votre lapin ne doit pas manger une seule fois par jour ou à des heures irrégulières. Prévoir trois petits repas par jour.


Après une période de jeûne prolongée, veillez à ré-alimenter le lapin progressivement par petites quantités. Cela évitera en particulier qu'il mange trop vite, car l'ingestion de particules grossières peut entraîner des troubles digestifs (ballonnements, typhlite...).


Si vous donnez des aliments "frais" à votre lapin, veillez à ce qu'ils ne soient pas altérés et bien lavés. Les vieille feuilles de salades, les restes de légumes destinés à la poubelle ou le foin moisi sont dangereux pour sa santé car il aura des difficultés à les digérer.


Si vous ramassez de l'herbe ou des légumes, assurez-vous qu'ils ne sont pas toxiques. C'est-à-dire qu'ils n'aient pas reçu de pesticides, insecticides, engrais, etc.... Mieux vaut éviter et si vous y tenez, lavez-les très bien.


La supplémentation en vitamines et en minéraux, et en particulier vitamines A, D et E et calcium, ne doit se faire que sur conseil de votre vétérinaire.


Vous ne devez pas laisser dans la cage entre les repas des aliments abîmés ou mouillés, ils risquent de fermenter et de causer des diarrhées souvent graves. Les troubles digestifs dus à des aliments non adaptés sont la première cause de mortalité des rongeurs.
 Posté le Jeudi 30 Avril 2009 à 14h54 | Laisser un commentaire | Lien permanent