Toi aussi crée ton blog lapin! | Blog de chats | Blog de lapins | Blog de chiens | Photos de chats | Photos de lapins | Photos de chiens

 Infos du Blog

Pseudo : Jade Une question? Contactez-moi!

Description du blog lapin :
Jade,bélier siamois, raconte son quotidien de lapin de compagnie. Née le 08 avril 2009, elle est partie le 17 juin 2017

Création : Jeudi 29 Octo 2009
Dernier article : 19 Juin 2017
51 articles
924 commentaires
58723 visiteurs  
Note de ce blog : 9.04/10*
*Note moyenne pour 159 votants!


<< Septembre 2017 >>
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  •  


Mes blogs préférés :
Nuage
Pinou-QC

Les photos de mon (mes) lapin(s) !



Les articles par catégories
Alimentation des lapins
Saphir (né en 2013)
Conditions de vie
A la maison
Sorties au jardin
Diverses aventures
Jade et Compagnie
Les bêtises de Jade


 Autour de mon Blog

Note ce blog !




 

Jade revient de très loin....


Pour ceux qui n'ont pas suivi les derniers soucis de santé de Jade, voici un récapitulatif :

début 2014, Jade a eu plusieurs ralentissements de transit. Elle a été auscultée par son véto (non NAC) qui la suit depuis 2009. Jade mangeait à peine et son transit était fortement perturbé. Le véto a fait une radio (à l'ancienne) et a diagnostiqué un cancer de l'intestin avec tumeurs, non opérable. Il me conseille alors d'euthanasier Jadou, et dans l'état de ma lapine, il a raison. Mais ce véto ayant déjà euthanasier ma première lapine en 2000, et d'une manière très brutale, je décide de faire endormir Jade dans une clinique spécialisée, pour que son dernier voyage se passe le mieux possible.

J'emmène donc Jade chez un véto NAC (le meilleur au nord de Paris) qui lui fait faire une batterie d'examens. Surprise, les masses qui apparaissaient à la précédente radio ont disparu (c'étaient en fait des poches de gaz). Jade a l'estomac fort enflammé. On décide, le véto NAC et moi-même, de tenter un traitement contre l'ulcère de l'estomac, et ceci pendant six mois. Pendant cette durée, Jade connait de fréquents ralentissements de transit et diarrhées, je dois la gaver régulièrement pour maintenir son poids et lui donner 5 médicaments deux fois par jour à la seringue (des médicaments pour humains pour certains, non remboursés). La pauvre puce me fuit, puis se résigne à se laisser soigner. En septembre 2014, aucune amélioration de son état. Le véto NAC me demande l'autorisation de pratiquer une laparotomie, une chirurgie exploratrice de l'abdomen, afin de savoir ce qui se passe chez Jade. L'intervention est très risquée, le véto me dit qu'un lapin sur trois n'y survit pas. Et il me fait un devis de 600 euros. Je n'ai pas à réfléchir longtemps : je dois donner une chance à ma lapine. L'opération se passe très bien, Jade récupère très rapidement à la surprise du corps médical, c'est une battante ! En fait, des adhérences intestins/utérus se sont développées après sa stérilisation de 2009 et elles bloquaient le transit, lui faisant très mal évidemment, d'où son ulcère à l'estomac. Il faut savoir que chez le lapin, toute intervention chirurgicale entraîne la formation d'adhérences qui finissent pas perturber à plus ou moins long terme la vie du lapin. Deux mois avant l'opération de Jade, une autre lapine a été opérée de la même chose dans la même clinique. Hélas les adhérences de cette lapine ont repoussé très vite et elle est décédée quelques semaines après l'opération.

Jade, elle, a eu une chance inouïe en 2014 d'aller chez ce véto NAC et d'avoir survécu à l'opération. Depuis elle a rajeuni, elle est beaucoup plus vive et dynamique malgré ses huit printemps (bientôt)

Depuis l'opération d'octobre 2014, ma Jadou n'a plus eu de soucis de santé, heureusement.

Jusqu'à fin janvier 2017. Je constate à ce moment que Jade mange moins de foin mais qu'elle mange les légumes correctement. Puis qu'elle reste souvent prostrée. Et enfin que son transit ralenti.
Je mets en place tout de suite le traitement anti-ulcéreux donné pour son estomac en 2014 sans consulter le véto, Jade semble soulagée quelques jours.

Puis début février je décide de consulter le véto NAC. J'emmène Jade, en étant persuadée qu'elle souffre à nouveau d'adhérences, cette menace qui plane toujours sur ses oreilles depuis 2014.
Après une radio et une analyse sanguine, le véto décide de garder Jade : elle a de la température (près de 40°C) et son estomac est très enflammé.

Hebergeur d'image


Le lendemain soir je récupère Jade, le véto me dit que tout va bien, elle a eu des injections d'anti-inflammatoires et elle remange normalement.
En rentrant au terrier je constate que ma puce ne va pas bien du tout, bien au contraire : elle reste scotchée au radiateur malgré les 22°C de sa pièce chauffée exprès pour elle, elle grince des dents et me fuit.
Le lendemain midi (un dimanche), j'amène Jade aux urgences : fièvre à nouveau, elle est placée sous morphine.

Hebergeur d'image

Jade va être ainsi hospitalisée quelques jours, puis la clinique me dit que Jade va mieux, et au moment où je viens la chercher je me rends compte, je sens au fond de moi qu'il est trop tôt pour la récupérer au terrier : elle est amorphe (sous la morphine), elle semble souffrir. Devant mon hésitation, la clinique décide à deux reprises de garder Jade en observation et constate qu'effectivement sans sa morphine ma lapine refuse à nouveau de manger.

Pendant ces semaines d'hospitalisation, je prends congé chaque après-midi pour faire une centaine de kilomètres et ainsi apporter des légumes à Jade, la clinique organise des heures de visite, et me dit que ma présence fait du bien à ma lapine (l'inverse aussi, parce que je vais très mal moralement)

Le véto NAC craint le retour d'adhérences et décide de pratiquer, comme en 2014, une laparotomie. Avant cette opération, il souhaite faire une échographie mais la véto très douée qui réalise cet examen est absente. Il me demande de venir dire au-revoir à Jade, au cas où l'opération se passerait mal. J'y vais un samedi, et quand je vois l'état physique de Jade, je m'effondre. Elle a les yeux mi-clos, elle ne réagit pas à ma présence. Je pleure tellement que sa fourrure est trempée. Je lui demande de se battre comme en 2014, mais je lui dis aussi tout l'amour que j'ai pour elle, toute la lumière qu'elle a apporté dans ma vie, et je l'autorise à partir si elle sent son heure venir. C'était très dur.

Le lundi matin je reçois un appel du véto : bonne nouvelle, l'échographie pré-opératoire ne montre pas d'adhérences ! Jade a en fait une grosse inflammation de l'estomac, du pancréas et de la vésicule biliaire, due à une bactérie alimentaire.

Elle est de suite placée sous antibiotiques et anti-inflammatoire, et progressivement la morphine est arrêtée.

La guérison de Jade se fait très rapidement, le lundi suivant je récupère Jade, enfin !
Depuis ma puce est en pleine forme, elle a eu un traitement de huit jours de retour au terrier.
Cette mésaventure n'est plus qu'un très mauvais souvenir. Elle revient de loin ma chérie.

Je voudrais juste que tous les zhumains de compagnie retiennent une chose : l'amour permet des miracles, l'amour permet de sauver votre animal. Si vous l'aimez suffisamment, le moindre changement de comportement, d'attitude, de position de votre lapin vous mettra la puce à l'oreille et vous alertera sur un problème de santé. Un grincement de dents, si le lapin creuse le dos en essayant de se positionner sans arriver vraiment à se soulager, un changement dans votre relation avec lui, et votre instinct, l'amour que vous lui portez lui sauvera la vie.
Non, un lapin ne meurt pas du jour au lendemain sans raison. C'est rare. C'est parfois le manque d'attention envers lui qui le condamne à passer à côté de soins qui peuvent lui sauver la vie.
J'ai insisté auprès de la clinique, je "sentais" que Jade n'allait pas bien, je ne voulais pas la récupérer trop tôt, et j'ai eu raison. Je n'ai pas d'enfants mais Jade est en moi et le personnel de la clinique me l'a dit : Jade et moi sommes fusionnelles. Elle se décidait à manger que si je lui rendais visite chaque après-midi. Peut-être que si tout le monde aimait autant son lapin que moi, nombreux sont ceux qui pourraient vivre plus longtemps.
Evidemment ces hospitalisations, ces examens, ces soins, ont un prix : 965 euros pour 17 jours de clinique. Mais l'amour a-t-il un prix ? Deux marraines de Jade ont participé aux frais véto : ma Jade donne du bonheur autour d'elle, réunit les gens qui s'aiment, ce n'est pas qu'une boule de poils, Jade est particulière.

Ecouter l'amour que vous avez pour votre lapin. Ecouter votre lapin vivre. Vous lui sauverez peut-être la vie un jour grâce à ça.

 Posté le Mardi 14 Mars 2017 à 11h23 | Laisser un commentaire| 4 commentaires | Lien permanent

 

Jade est en pleine forme


Pour les fans de Jade, vous savez qu'elle a dû être opérée d'une laparotomie le 08 octobre. Comme elle souffre depuis mai d'un ulcère à l'estomac, qui ne fait que progresser malgré le lourd traitement médical, le véto NAC a décidé de lui pratiquer une laparotomie, qui consiste à ouvrir le ventre et à vérifier chaque organe. En effet, le véto NAC était persuadé que Jade souffrait de l'estomac à cause d'un autre organe qui la faisait souffrir.
C'est une opération très grave, très lourde pour un lapin, certains lapins peuvent en mourir.
J'ai donné mon accord, bien sûr, car je ne voulais pas laisser Jade souffrir plus longtemps, elle mérite tout l'amour que j'ai pour elle, et en l'adoptant il y a cinq ans et demi, je ne pensais pas autant m'attacher à elle, alors j'assumerais jusqu'au bout les frais la concernant.

Au moment de l'opération, le vétérinaire a donc enlevé une bride chirurgicale (une "adhérence") qui s'était formée depuis la stérilisation (il y a cinq ans). Il faut savoir que même chez l'Homme, dès qu'on ouvre le ventre pour opérer, dans les trois jours suivant l'intervention, des adhérences se développent... peu ou beaucoup. Certains peuvent vivre avec pendant des années. La bride chirurgicale de Jade se trouvait entre l'intestin et l'utérus, ce qui la faisait beaucoup souffrir, et c'est pour cela qu'elle faisait de gros ralentissements de transit.

Hebergeur d'image
- Jade à la clinique, disposait pour elle seule d'un enclos très grand et bien aménagé-



Ma puce est rentrée à la maison le 13 octobre, après avoir passé quelques jours à la clinique. Le 1er jour elle était en couveuse de réveil, le second jour en soins intensifs, mais elle aurait pu rentrer à la maison dès le troisième jour tellement elle avait bien récupéré ! J'avais peur pourtant de la récupérer si vite, et la clinique m'a proposée de garder Jade quelques jours de plus.

La clinique m'a envoyé chaque jour des photos et des vidéos de ma puce, et m'appelait chaque jour pour me donner des nouvelles


Le soir de son retour à la maison, elle m'a boudé pendant quelques heures "Parles à mon pompon !" semblait-elle me dire... Les premiers jours à la clinique, d'après la vidéo, elle ne semblait pas coopérative pour les câlins (le personnel de la clinique les chouchoutent !), mais les jours suivants, elle s'est attirée la sympathie de tout le monde, comme si elle pensait que je ne reviendrais pas la chercher, et qu'il fallait qu'elle se trouve une autre famille !

Depuis son retour, Jade n'est plus la même : elle a rajeunit... d'au moins 4 ans ! Elle gambade partout avec dynamisme, tourne comme une folle autour de moi quand j'arrive dans son terrier, réclame sans cesse des câlins en poussant ma main du bout de son museau, et me léchouille sans arrêt !
Evidemment je lui donne énormément d'amour car je sais qu'elle aurait pu mourir lors de son opération, et que si je n'avais pas été attentive à ma lapine, je n'aurais jamais su qu'elle souffrait d'un ulcère à l'estomac et elle serait sans doute morte aujourd'hui. Le véto NAC dit que sans cette opération, d'autres organes que l'estomac auraient été atteints...

Hebergeur d'image
- Elle ne mangeait plus du tout de foin depuis mai : après l'opération, Jade en dévore ! Elle avait tellement mal au ventre, ma pauvre puce...-


Dès que je rentre du travail, je passe chacune de mes soirées assise au sol près de Jade, à la manger de bisous, à lui parler, à lui faire de gros câlins, je ne pensais pas pouvoir l'aimer davantage qu'avant l'opération !

Ma puce est une battante, la clinique l'a dit, et c'est certain que Jade m'a donné une bonne leçon : tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir, et l'amour entre elle et moi a fait qu'elle s'est battue pour revenir au terrier, et moi, malgré le fait que je vais extrêmement galérer pour payer l'opération, je n'ai aucun regret de l'avoir sauvée.


Hebergeur d'image
 Posté le Vendredi 24 Octobre 2014 à 12h47 | Laisser un commentaire| 7 commentaires | Lien permanent

Les lapins ont aussi des sentiments !
Les lapins ont des sentiments comme les humains

Bien sûr que je m’en doutais, mais pas à ce point là !

Figurez-vous que Jade, la prunelle de mes yeux, mon amour de gros nounours, ma peluche-à-piles, m’a fait vivre une semaine de stress, d’angoisse, limite de désespoir.

Voilà comment ça a commencé.

Samedi 11 janvier a commencé une série de « pipis sauvages », en dehors donc du bac à litière, mais exactement entre le bac et le râtelier (distants l’un de l’autre d’une quarantaine de centimètres). Jade a toujours été propre, même à l’arrivée de Saphir en juillet 2013, et même quand j’ai installé le lapinou dans le salon avec Jade, début décembre dernier.

Sur le forum « Marguerite », j’interroge au sujet de ce problème. Problème de comportement, problème physique ? Maladie ?
On me conseille de changer son bac pour un bac aux bords plus bas, Jade avançant en âge (bientôt 5 ans), elle a peut-être des douleurs articulaires et souffre peut-être à chaque fois qu’elle doit aller dans son bac (c’est un bac à litière fermé, pour chats, aux bords assez hauts).

Ni une ni deux, en sortant du travail, je file lui acheter un bac à litière plus bas, deux nouvelles grilles de bac, et deux jolis tapis rouge et gris.

Toute contente de mes achats, je rentre à la maison retrouver mes poilus, je constate avec joie que Jade n’a pas fait de « pipi sauvage » dans la journée, mais que –horreur !- elle n’a pas fait pipi DU TOUT de toute la journée, ni bu ! Il faut savoir qu’un lapin de 2 kg boit autant qu’un chien de 5 kg…

Urgences véto. Pas de température, rythme cardiaque normal, rien à la palpation d’anormal. Le véto décide de lui faire une radio. Jade est si tranquille que l’anesthésie n’est pas faite. Un amour ce lapin ! Les minutes les plus longues de toute ma vie. J’attendais avec Jade dans les bras que la radio soit « développée ». Puis les résultats tombent : la vessie et les reins sont de tailles normales, il y a un peu d’urine dans la vessie, l’intestin est normal, on voit ses cachous, mais chose bizarre : 2 boules blanches dans l’intestin grêle. Le véto me dit que ce sont probablement des petits cailloux qui s’en iront par les voies naturelles car ils sont plus petits que le diamètre des crottes de Jade. Sauf que Jade ne sort plus au jardin depuis octobre… Donc cela restera un mystère.

Le véto lui injecte une solution glucosée (25 cl) sous la peau, ce qui oblige les reins et la vessie à travailler davantage. A l’heure actuelle, pas moyen de savoir pourquoi elle ne boit plus, et surtout pourquoi elle n’a pas uriné de la journée, encore moins pourquoi elle devient incontinente ! Le véto me demande de surveiller Jade et si aucune amélioration, de l’apporter le lendemain pour faire une échographie (et lui raser la bidonnette !)

Le lendemain, c’est jeudi. Même si je travaille, je décide d’emmener ma Jade avec moi. Je l’installe dans une petite cage (alors qu’elle vit en liberté à la maison), mais sans les barreaux, de manière à ce qu’elle puisse vadrouiller à sa guise dans mon bureau. Dans cette cage, elle a son bac à litière, sa gamelle d’eau, du foin, des branchages, de la salade et son coussin préféré.

La journée, Jade n’a pas bougé entre son coussin et la litière, et n’a pas bu du tout… Elle a uriné deux-trois fois dans son bac à litière, ce qui m’a bien soulagée. Mais à chaque fois que je la prenais dans mes bras, elle se débattait et lâchait des cachous partout. Je m’inquiétais : était-elle vraiment devenue incontinente, subitement ?

Le soir, je rentre à la maison (ou plutôt nous rentrons, Jade et moi). Et là, le drame : en rangeant la cage, je vois que le coussin sur lequel était installée Jade toute la journée est REMPLI d’urine ! Ma lapinette est restée tranquillement sur son coussin et elle urinait sous elle… Ses pattounes étaient trempées. Mon moral au plus bas (déjà qu’il ne m’arrive que des soucis depuis mi-décembre, là, c’était le pire !). Je devais vite imaginer comment adapter mon salon à l’état de santé de ma lapine, parce que les traces de pipi sur les nombreux tapis… c’est pas la joie !

Et là, ma maman me dit « Et si c’était à cause de Saphir ? ». Je lui réponds qu’ils sont dans la même pièce depuis début décembre (séparés par des grilles), et que si Jade devait faire des pipis de marquage, elle les aurait fait depuis longtemps, et ne resterait pas allongée dans son urine (même en dehors de la maison) alors que les lapins sont réputés être si propres !

Mais les mamans ont souvent raison.

Alors vendredi matin, à 4h30, et oui, quasiment en pleine nuit, comme je ne dormais plus (j’aime tellement ma Jade), j’ai re-déménagé Saphir. Il est à nouveau à la salle-à-manger et Jade a le salon pour elle toute seule, comme avant.

Et bien figurez-vous que tout est rentré dans l’ordre : mon amour de Jade est à nouveau « comme avant » ! Quand j’ai vu vendredi soir que tout allait bien, je l’ai bombardée de bisous sonores, câlinée à outrance, je lui ai parlé sans arrêt ! Je suis à présent persuadée (car tout va bien depuis vendredi matin) que Jade était si perturbée par Saphir qu’elle en est devenue malade à uriner partout, même sous elle, quitte à être sale.

Je m’en veux de lui avoir « imposé » Saphir, Jade aurait pu peut-être tomber plus gravement malade, ou alors je lui aurais fait subir plein d’examens pour rien.

Comme quoi, il faut savoir « écouter » les lapins. Jade m’a montré sa souffrance, j’ai vécu une semaine d’enfer en craignant le pire. Je sais qu’elle n’est pas éternelle, mais comme elle n’a jamais été malade depuis qu’elle m’a adoptée, son « incontinence » soudaine m’a toute retournée.

Je lui souhaite maintenant d’aller mieux, elle mérite vraiment le meilleur.

Quand à Saphir, comme son enclos est installé dans la salle-à-manger, il a davantage d’espace qu’au salon. Tant pis si il prend beaucoup de place, au moins j’ai deux lapins séparés, mais heureux.


 Posté le Lundi 20 Janvier 2014 à 12h42 | Laisser un commentaire| 7 commentaires | Lien permanent

Joyeux anniversaire - Les photos !


Jade a eu 4 ans le 08 avril !

Retour en arrière sur ces 4 années :
http://www.kizoa.fr/diaporama/d4330900k4541489o1/jade

Pour son "Jadou-versaire", la belle lapine a encore été gâtée par ses deux "marènes" :

Un GRAND et LOURD sac !!!! Mais que contient-il ?

Hebergeur d'image

Mystère et poil de carotte. J'ai pas le droit de regarder sans la présence de la douce Jade.
Un courrier accompagne son cadeau. Jade le lit avec attention.

Hebergeur d'image


Enfin, elle me donne l’autorisation d’ouvrir son cadeau : plein d’endives, de carottes et du céleri branche !

Vite, vite, Jade me réclame son gâteau d’anniversaire (mais qui lui a dit qu’il en fallait un ?)

Hebergeur d'image

Elle s’est régalée, même si elle a bien pris le temps de manger (elle n’avait pas très faim : elle rentrait d’une sortie au jardin).

Merci les marènes !

PS : oui, Jade a bien lu son courrier, et elle répondra prochainement à votre demande…
 Posté le Lundi 8 Avril 2013 à 12h37 | Laisser un commentaire| 13 commentaires | Lien permanent

 

Achats de Pixelle


Les marraines de Jade lui ont offert à Noël un bon d'achat pour notre animalerie préférée.
Il y avait encore des sous dans la tirelire de ma grande soeur, et comme elle est punie, c'est moi qui suis allée faire les courses !

Alors, voyons voir ce qui est bon à manger...
Hebergeur d'image

bof, pas top... Je ne suis pas un oiseau, je ne mange pas de sable !!!

Ah ça y est, j'ai trouvé : des copeaux de bois pour nos cabinets
Hebergeur d'image



Merci les marraines de Jade !
 Posté le Vendredi 10 Février 2012 à 12h45 | Laisser un commentaire| 3 commentaires | Lien permanent

En repérage
Jade m'a envoyée à notre animalerie préférée pour repérer ce qu'on pourrait s'acheter avec le bon d'achat que ses marraines lui ont offert à Noël. Pfff, ma marraine à moi ne m'a rien offert , heureusement que Jade partage avec moi !

 Posté le Lundi 16 Janvier 2012 à 12h22 | Laisser un commentaire| 3 commentaires | Lien permanent

Présentation


Jade est un lapin bélier nain. Elle est née en avril 2009 chez un éleveur professionnel du Pas-de-Calais.
Je l'ai adoptée sur photo, par le biais du site internet de l'éleveur.
Elle est la 6ème lapine qui partage ma vie, mais la 1ère que j'adopte de race bélier, race "différente" des lapins classiques, par la taille et le caractère.
 Posté le Jeudi 29 Octobre 2009 à 11h57 | | Lien permanent