Toi aussi crée ton blog lapin! | Blog de chats | Blog de lapins | Blog de chiens | Photos de chats | Photos de lapins | Photos de chiens

 Infos du Blog

Pseudo : Jade Une question? Contactez-moi!

Description du blog lapin :
Jade,bélier siamois, raconte son quotidien de lapin de compagnie. Née le 08 avril 2009, elle est partie le 17 juin 2017

Création : Jeudi 29 Octo 2009
Dernier article : 19 Juin 2017
51 articles
924 commentaires
58136 visiteurs  
Note de ce blog : 9.04/10*
*Note moyenne pour 159 votants!


<< Aout 2017 >>
  • L
  • M
  • M
  • J
  • V
  • S
  • D
  •  
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
  •  
  •  
  •  


Mes blogs préférés :
Nuage
Pinou-QC

Les photos de mon (mes) lapin(s) !



Les articles par catégories
Alimentation des lapins
Saphir (né en 2013)
Conditions de vie
A la maison
Sorties au jardin
Diverses aventures
Jade et Compagnie
Les bêtises de Jade


 Autour de mon Blog

Note ce blog !




Jade revient de très loin....


Pour ceux qui n'ont pas suivi les derniers soucis de santé de Jade, voici un récapitulatif :

début 2014, Jade a eu plusieurs ralentissements de transit. Elle a été auscultée par son véto (non NAC) qui la suit depuis 2009. Jade mangeait à peine et son transit était fortement perturbé. Le véto a fait une radio (à l'ancienne) et a diagnostiqué un cancer de l'intestin avec tumeurs, non opérable. Il me conseille alors d'euthanasier Jadou, et dans l'état de ma lapine, il a raison. Mais ce véto ayant déjà euthanasier ma première lapine en 2000, et d'une manière très brutale, je décide de faire endormir Jade dans une clinique spécialisée, pour que son dernier voyage se passe le mieux possible.

J'emmène donc Jade chez un véto NAC (le meilleur au nord de Paris) qui lui fait faire une batterie d'examens. Surprise, les masses qui apparaissaient à la précédente radio ont disparu (c'étaient en fait des poches de gaz). Jade a l'estomac fort enflammé. On décide, le véto NAC et moi-même, de tenter un traitement contre l'ulcère de l'estomac, et ceci pendant six mois. Pendant cette durée, Jade connait de fréquents ralentissements de transit et diarrhées, je dois la gaver régulièrement pour maintenir son poids et lui donner 5 médicaments deux fois par jour à la seringue (des médicaments pour humains pour certains, non remboursés). La pauvre puce me fuit, puis se résigne à se laisser soigner. En septembre 2014, aucune amélioration de son état. Le véto NAC me demande l'autorisation de pratiquer une laparotomie, une chirurgie exploratrice de l'abdomen, afin de savoir ce qui se passe chez Jade. L'intervention est très risquée, le véto me dit qu'un lapin sur trois n'y survit pas. Et il me fait un devis de 600 euros. Je n'ai pas à réfléchir longtemps : je dois donner une chance à ma lapine. L'opération se passe très bien, Jade récupère très rapidement à la surprise du corps médical, c'est une battante ! En fait, des adhérences intestins/utérus se sont développées après sa stérilisation de 2009 et elles bloquaient le transit, lui faisant très mal évidemment, d'où son ulcère à l'estomac. Il faut savoir que chez le lapin, toute intervention chirurgicale entraîne la formation d'adhérences qui finissent pas perturber à plus ou moins long terme la vie du lapin. Deux mois avant l'opération de Jade, une autre lapine a été opérée de la même chose dans la même clinique. Hélas les adhérences de cette lapine ont repoussé très vite et elle est décédée quelques semaines après l'opération.

Jade, elle, a eu une chance inouïe en 2014 d'aller chez ce véto NAC et d'avoir survécu à l'opération. Depuis elle a rajeuni, elle est beaucoup plus vive et dynamique malgré ses huit printemps (bientôt)

Depuis l'opération d'octobre 2014, ma Jadou n'a plus eu de soucis de santé, heureusement.

Jusqu'à fin janvier 2017. Je constate à ce moment que Jade mange moins de foin mais qu'elle mange les légumes correctement. Puis qu'elle reste souvent prostrée. Et enfin que son transit ralenti.
Je mets en place tout de suite le traitement anti-ulcéreux donné pour son estomac en 2014 sans consulter le véto, Jade semble soulagée quelques jours.

Puis début février je décide de consulter le véto NAC. J'emmène Jade, en étant persuadée qu'elle souffre à nouveau d'adhérences, cette menace qui plane toujours sur ses oreilles depuis 2014.
Après une radio et une analyse sanguine, le véto décide de garder Jade : elle a de la température (près de 40°C) et son estomac est très enflammé.

Hebergeur d'image


Le lendemain soir je récupère Jade, le véto me dit que tout va bien, elle a eu des injections d'anti-inflammatoires et elle remange normalement.
En rentrant au terrier je constate que ma puce ne va pas bien du tout, bien au contraire : elle reste scotchée au radiateur malgré les 22°C de sa pièce chauffée exprès pour elle, elle grince des dents et me fuit.
Le lendemain midi (un dimanche), j'amène Jade aux urgences : fièvre à nouveau, elle est placée sous morphine.

Hebergeur d'image

Jade va être ainsi hospitalisée quelques jours, puis la clinique me dit que Jade va mieux, et au moment où je viens la chercher je me rends compte, je sens au fond de moi qu'il est trop tôt pour la récupérer au terrier : elle est amorphe (sous la morphine), elle semble souffrir. Devant mon hésitation, la clinique décide à deux reprises de garder Jade en observation et constate qu'effectivement sans sa morphine ma lapine refuse à nouveau de manger.

Pendant ces semaines d'hospitalisation, je prends congé chaque après-midi pour faire une centaine de kilomètres et ainsi apporter des légumes à Jade, la clinique organise des heures de visite, et me dit que ma présence fait du bien à ma lapine (l'inverse aussi, parce que je vais très mal moralement)

Le véto NAC craint le retour d'adhérences et décide de pratiquer, comme en 2014, une laparotomie. Avant cette opération, il souhaite faire une échographie mais la véto très douée qui réalise cet examen est absente. Il me demande de venir dire au-revoir à Jade, au cas où l'opération se passerait mal. J'y vais un samedi, et quand je vois l'état physique de Jade, je m'effondre. Elle a les yeux mi-clos, elle ne réagit pas à ma présence. Je pleure tellement que sa fourrure est trempée. Je lui demande de se battre comme en 2014, mais je lui dis aussi tout l'amour que j'ai pour elle, toute la lumière qu'elle a apporté dans ma vie, et je l'autorise à partir si elle sent son heure venir. C'était très dur.

Le lundi matin je reçois un appel du véto : bonne nouvelle, l'échographie pré-opératoire ne montre pas d'adhérences ! Jade a en fait une grosse inflammation de l'estomac, du pancréas et de la vésicule biliaire, due à une bactérie alimentaire.

Elle est de suite placée sous antibiotiques et anti-inflammatoire, et progressivement la morphine est arrêtée.

La guérison de Jade se fait très rapidement, le lundi suivant je récupère Jade, enfin !
Depuis ma puce est en pleine forme, elle a eu un traitement de huit jours de retour au terrier.
Cette mésaventure n'est plus qu'un très mauvais souvenir. Elle revient de loin ma chérie.

Je voudrais juste que tous les zhumains de compagnie retiennent une chose : l'amour permet des miracles, l'amour permet de sauver votre animal. Si vous l'aimez suffisamment, le moindre changement de comportement, d'attitude, de position de votre lapin vous mettra la puce à l'oreille et vous alertera sur un problème de santé. Un grincement de dents, si le lapin creuse le dos en essayant de se positionner sans arriver vraiment à se soulager, un changement dans votre relation avec lui, et votre instinct, l'amour que vous lui portez lui sauvera la vie.
Non, un lapin ne meurt pas du jour au lendemain sans raison. C'est rare. C'est parfois le manque d'attention envers lui qui le condamne à passer à côté de soins qui peuvent lui sauver la vie.
J'ai insisté auprès de la clinique, je "sentais" que Jade n'allait pas bien, je ne voulais pas la récupérer trop tôt, et j'ai eu raison. Je n'ai pas d'enfants mais Jade est en moi et le personnel de la clinique me l'a dit : Jade et moi sommes fusionnelles. Elle se décidait à manger que si je lui rendais visite chaque après-midi. Peut-être que si tout le monde aimait autant son lapin que moi, nombreux sont ceux qui pourraient vivre plus longtemps.
Evidemment ces hospitalisations, ces examens, ces soins, ont un prix : 965 euros pour 17 jours de clinique. Mais l'amour a-t-il un prix ? Deux marraines de Jade ont participé aux frais véto : ma Jade donne du bonheur autour d'elle, réunit les gens qui s'aiment, ce n'est pas qu'une boule de poils, Jade est particulière.

Ecouter l'amour que vous avez pour votre lapin. Ecouter votre lapin vivre. Vous lui sauverez peut-être la vie un jour grâce à ça.

 Posté le Mardi 14 Mars 2017 à 11h23 | Laisser un commentaire| 4 commentaires | Retour au blog

Commentaires
De NEIGE, posté le Mardi 14 Mars 2017 à 11h41
Jade est magnifique, particulière, bravo pour ce que tu as fait pour elle

De li-lou, posté le Mardi 14 Mars 2017 à 13h08
J'espère que tout ça est du passé. Caresses...

De Laura, posté le Lundi 20 Mars 2017 à 20h35
Pauvre petite jade moi j'ai un blog sur les lapins LZAG et son lapin

De Laura, posté le Lundi 20 Mars 2017 à 20h35
Pauvre petite jade moi j'ai un blog sur les lapins LZAG et son lapin